APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.

Tout savoir sur les aides à la santé !

Article rédigé par La Rédaction le 22 mai 2024 - 11 minutes de lecture

Les aides à la santé sont nombreuses. Voici notre tour d’horizon. 

Simulez vos aides à la santé en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

La Complémentaire santé solidaire (CSS) – ancienne CMU-C

La Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) est une protection complémentaire santé gratuite, accordée par votre caisse d’assurance maladie. Elle est attribuée selon des critères de résidence et de ressources, sur une période d’un an. Le renouvellement doit être demandé chaque année. Heureusement, Mes Allocs peut faire toutes les démarches à votre place !

La CMU-C ouvre droit aux avantages suivants :

  • Prise en charge du ticket modérateur (part des dépenses santé qui restent à la charge du patient après le remboursement de la sécurité sociale)
  • Prise en charge des participations forfaitaires (frais automatiques établis en fonction d’un forfait)
  • Prise en charge du forfait journalier en cas d’hospitalisation
  • Prise en charge des dépassements de tarifs (au-delà du ticket modérateur), dans la limite de plafonds, pour les lunettes, les prothèses dentaires et auditives et certains dispositifs médicaux (canne, déambulateur, etc.)
  • Tiers-payant
  • Réductions sur vos factures de gaz et d’électricité  

Si vous êtes jeune adulte (entre 18 et 24 ans), vous pouvez accéder de manière personnelle à la CMU-C, dès le début de sa prise d’indépendance, sans attendre de pouvoir justifier sa sortie du foyer fiscal de ses parents.

Conditions personnelles

La CSS est un dispositif qui permet de bénéficier d’une couverture santé complémentaire gratuite ou à faible coût en France. Les conditions pour y avoir droit en 2024 sont les suivantes :

  • Résider en France de manière stable et régulière
  • Avoir des ressources limitées
  • Être affilié à l’Assurance Maladie
  • Ne pas avoir de complémentaire santé : si vous avez déjà une complémentaire santé, vous ne pourrez pas bénéficier de la CSS

Vous ne résidez pas en France de manière stable ou vous n’êtes pas français ? vous pouvez tout de même percevoir la CSS si vous êtes dans l’une des situations suivantes :

  • Affilié à un régime obligatoire de sécurité sociale compte tenu d’une activité professionnelle en France de plus de 3 mois
  • Inscrit dans un établissement français d’enseignement ou effectuant un stage en France dans le cadre d’accords de coopération ou inscrit à un stage de formation professionnelle d’une durée supérieure à 3 mois
  • Bénéficiaire de certaines prestations (prestations familiales, allocations aux personnes âgées, de logement, d’aide sociale, revenu de remplacement, allocation aux adultes handicapés, etc.).
  • Si vous avez fait du volontariat international à l’étranger, et que vous n’avez droit à aucun autre titre à l’assurance maladie 

Si vous êtes sans domicile stable, vous avez la possibilité d’élire résidence (adresse administrative) à un Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) ou d’une association agréée.

Conditions de ressources 

Vos ressources ne doivent dépasser certains plafonds, en fonction de la composition de votre foyer (nombre de personnes vivant avec vous). Les ressources prises en compte sont celles des 12 derniers mois précédant la demande de CMU-C. En ce qui concerne les revenus issus du capital (loyers que vous percevez, intérêts financiers et banquiers, dividendes d’actions) et soumis ainsi à l’impôt sur le revenu, seuls ceux de l’avant-dernière année civile précédant la demande seront pris en compte.

Ainsi, il faut respecter le barème de ressources annuel de la CSS :

Situation personnelle Complémentaire santé solidaire sans participation financière Complémentaire santé solidaire avec participation financière
Seul 10 166 € 13 724 €
Couple 15 249 € 20 586 €
Couple + 1 personne à charge 18 298 € 24 703 €
Couple + 2 personnes à charge 21 348 € 28 820 €
Au-delà de 4 personnes + 4 066 € par personne supplémentaire + 5 490 € par personne supplémentaire

Le plafond A de la Complémentaire santé solidaire (CSS), anciennement appelée CMU-C, concerne les personnes dont les ressources sont très modestes. Le plafond A est équivalent à 100 % du montant de la base mensuelle de calcul des prestations familiales.

Le plafond B de la CSS, anciennement appelée ACS (Aide à la Complémentaire Santé), concerne les personnes dont les ressources sont un peu plus élevées que celles du plafond A, mais qui restent modestes. Le plafond B correspond à 130 % du montant de la base mensuelle de calcul des prestations familialeS.

Simulez vos aides à la santé en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

L’ACS

L’aide pour une Complémentaire Santé (ACS) est une aide financière qui a pour but de vous aider à régler vos frais de complémentaire santé (votre mutuelle). Elle est attribuée sous conditions de résidence et de ressources. L’ACS ouvre droit à d’autres avantages (tiers-payant par exemple). Pour la demander, un dossier est à constituer auprès de la Caisse d’Allocation Familiales (formulaire et justificatifs). Elle n’est pas applicable à Mayotte. Une fois attribuée, l’ACS est accordée pour une durée d’un an. Il faut donc effectuer les démarches chaque année. Heureusement, Mes Allocs peut vous aider en faisant toutes vos démarches de A à Z !

Quels sont les remboursements proposés ? 

Les modalité de remboursement sont nombreuses…

L’ACS s’organise sous forme de contrats de niveaux graduels (A, B, C). Tous les contrats proposent au minimum :

  • Le remboursement complet du ticket modérateur (partie des dépenses santé qui restent à la charge du patient après le remboursement de l’assurance maladie)
  • L’exonération du forfait journalier à l’hôpital et en psychiatrie
  • La prise en charge de lunettes, prothèses dentaires, orthodontie et audioprothèses.

À cela s’ajoute un des trois contrats suivants :

  • Le contrat A : La prise en charge du dépassement d’honoraire en ce qui concerne l’optique et 125 % du tarif de la sécurité sociale pour les prothèses ;
  • Le contrat B : prise en charge de 100 € pour une paire de lunettes à verres simples et 200 € pour des verres complexes (verres progressifs par exemple) et 225 % du tarif de la sécurité sociale pour les prothèses dentaires ;
  • Le contrat C : prise en charge de 150 € pour une paire de lunettes à verres simples et 350 € pour des verres complexes, 300 % du tarif de la sécurité sociale pour les prothèses dentaires et 450 € pour les audioprothèses.

Nous vous expliquons tout dans le détail ici.

Conditions d’attribution

L’ACS prend en compte vos ressources. Ces dernières ne doivent donc pas dépasser certains plafonds. Les ressources prises en compte sont celles des 12 derniers mois précédant la demande.

En ce qui concerne les revenus issus du capital (loyers que vous percevez, intérêts financiers et banquiers, dividendes d’actions) et qui sont soumis à l’impôt sur le revenu, seuls ceux procurés par l’avant-dernière année civile précédant la demande sont pris en compte.

Résidence en France si vous êtes français

Vous devez également résider en France de manière ininterrompue depuis plus de 3 mois. Ce délai est obligatoire, sauf si vous vous trouvez dans les situations suivantes :

  • Affilié à un régime obligatoire de sécurité sociale compte tenu d’une activité professionnelle en France de plus de 3 mois
  • Inscrit dans un établissement d’enseignement français ou effectuant un stage en France dans le cadre d’accords de coopération culturelle, technique et scientifique ou inscrit à un stage de formation professionnelle d’une durée supérieure à 3 mois
  • Bénéficiaire de certaines prestations (prestations familiales, allocations aux personnes âgées, de logement, d’aide sociale, revenu de remplacement, allocation aux adultes handicapés, etc.)
  • Ayant accompli un volontariat international à l’étranger et n’ayant droit à aucun autre titre à l’assurance maladie

Si vous êtes sans domicile fixe ou stable (SDF), vous pouvez élire résidence (adresse administrative) auprès d’un Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) ou d’une association agréée. 

Résidence en France si vous êtes étranger

Vous devez être en situation régulière au regard de la législation sur le séjour des étrangers sur le territoire français, et résider en France de manière ininterrompue depuis plus de 3 mois.

Simulez vos aides à la santé en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Toutefois, le délai de 3 mois n’est pas exigé si vous êtes dans l’une des situations suivantes :

  • Affilié à un régime obligatoire de sécurité sociale compte tenu d’une activité professionnelle en France de plus de 3 mois
  • Inscrit dans un établissement d’enseignement en France, ou effectuant un stage sur le territoire français dans le cadre d’accords de coopération ou inscrite à un stage de formation professionnelle d’une durée supérieure à 3 mois
  • Bénéficiaire de certaines prestations (prestations familiales, allocations aux personnes âgées, de logement, d’aide sociale, revenu de remplacement, allocation aux adultes handicapés, etc.)
  • Demandeur d’asile ou du statut de réfugié
  • Admis au titre de l’asile ou reconnu réfugié
  • Ayant accompli un volontariat international à l’étranger et n’ayant droit à aucun autre titre à l’assurance maladie.

Si vous êtes en situation irrégulière, vous pouvez demander à bénéficier de l’aide médical d’État (AME).

L’ASI

L’Allocation Supplémentaire d’Invalidité vous est destinée si vous souffrez d’invalidité et que vous êtes âgé de moins de 62 ans (au-delà, vous pouvez percevoir l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées).

L’ASI est une prestation mensuelle qui vous est accordée si vous êtes invalide et que vous disposez de faibles ressources. Elle est versée par la sécurité sociale ou la MSA (Mutuelle Sociale Agricole) si vous dépendez du régime agricole. Elle vient compléter vos revenus mensuels.

Conditions d’attribution

Vous devez être atteint d’une invalidité générale qui réduit votre capacité de travail ou de gain (comprenez de revenus potentiels) d’au moins deux tiers.

Il n’y a pas d’âge minimum pour percevoir l’ASI, mais dès que vous atteignez l’âge minimum pour percevoir l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA), à savoir 62 ans, vous ne pouvez plus prétendre à l’ASI.

Aussi, vous devez bénéficier d’au moins une de ces pensions suivantes pour bénéficier de l’ASI :

  • Pension d’invalidité
  • Pension de réversion (versée en cas de décès de votre conjoint ou parent restant, si ce-dernier était fonctionnaire)
  • Pension d’invalidité de veuf ou veuve
  • Pension de retraite anticipée pour handicap, longue carrière ou pénibilité (conditions de travail pénibles).

Ressources 2024

En 2024, voici les plafonds de ressource à ne pas dépasser pour bénéficier de l’ASI :

Les plafonds de ressources mensuelles sont les suivants :

Situation familiale Ressources mensuelles
Vous vivez seul 899,56 €
Vous vivez en couple 1 574,24 €

Simulez vos aides à la santé en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Montants 2024

Le montant maximum de l’ASI en 2024 est de 899,56 € par mois pour une personne seule (ou si un seul membre du couple perçoit l’ASI), ou 1 574,24 € pour un couple (si les deux perçoivent l’ASI). Le montant est déterminé en déduisant le montant de vos ressources mensuelles.

Demande

Vous devez monter un dossier à destination de la Caisse d’Allocations Familiales. Nous nous occupons de toutes les démarches à votre place !

L’APA

Conditions d’attribution

L’APA vous aide si vous êtes en situation de perte d’autonomie.

Si vous êtes en situation de perte d’autonomie, et que vous êtes âgé de 60 ans ou moins, vous pouvez percevoir l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA). Cette aide sociale a pour but de pallier vos dépenses nécessaires pour que vous puissiez rester à votre domicile (on parle alors d’« APA à domicile »), ou bien de payer une partie du tarif dépendance de votre établissement médico-social (notamment Ehpad) dans lequel vous êtes hébergé. Vous pouvez aussi en bénéficier si vous êtes en situation de handicap.

Votre perte d’autonomie doit se situer entre le GIR 1 et GIR 4 sur la grille Aggir, 1 étant la perte d’autonomie la plus forte, et 6 étant la perte d’autonomie la plus faible. Pour le savoir, voici la grille AGGIR récapitulant la perte d’autonomie la moins élevée à la plus élevée : 

GIR Evaluation de la dépendance
1 Personne alitée ou en fauteuil, dont les fonctions mentales sont sévèrement altérées et qui nécessite une présence indispensable de personnels 
2 Personne alitée ou en fauteuil, dont les fonctions mentales ne sont pas totalement altérées mais qui nécessite une surveillance permanente
3 Personne ayant conservé son autonomie mentale, une partie de son autonomie locomotrice, mais qui a besoin quotidiennement  d’une aide pour les soins corporels
4 Personne n’assumant pas seule sa motricité et qui doit être aidée pour les soins corporels et les repas
5 Personne ayant besoin d’une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage
6 Personne autonome pour les actes essentiels de la vie courante

Ressources 2024

Il n’y a pas de conditions de ressources à respecter pour bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie (Apa). Si vous remplissez les conditions d’âge, de résidence et de perte d’autonomie, vous pouvez obtenir l’Apa quels que soient vos revenus.

Montant 2024

À partir du 1er janvier 2023, le montant plafond de l’APA (l’allocation personnalisée d’autonomie) est de :

  • 1 955,60 € par mois pour les personnes évaluées en GIR 1
  •  1 581,44 € pour les personnes évaluées en GIR 2
  • 1 143,09 € pour les personnes évaluées en GIR 3
  • 762,87 € pour les personnes évaluées en GIR 4

Plus d’information sur l’APA ici.


Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes
La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.


Vos questions
  • Sandrine jourde

    Le mi temps thérapeutique à temps partiel est cotise de quel façon pour le calcul de la retraite sachant qu il fasse 60% mais que l employeur maintient le salaire à 100%

    • Gabrielle Duchemin

      Bonjour,
      Durant votre mi-temps thérapeutique, vous validez des trimestres sur la base de votre revenu salarié dans les mêmes conditions que pour un temps plein. Toutefois, vos indemnités journalières ne sont pas prises en compte.
      N’hésitez pas à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert pour toutes vos démarches

  • Chapalain Annick

    Je possède une carte stationnement handicapée puis je obtenir avec elle une réduction impots

    • Gabrielle Duchemin

      Bonjour,
      Si vous disposez d’une carte mobilité inclusion mention invalidité, vous pouvez déclarer une demi-part supplémentaire pour vos impôts sur le revenu. Également, un abattement sur le revenu est accordé aux titulaires de la C.M.I. Invalidité. Si votre revenu net global n’excède pas 15 140 €, l’abattement sera de 2 416 €. Si votre revenu net global est compris entre 15 140 € et 24 390 €, l’abattement sera de 1 208 €. L’abattement sera doublé si votre conjoint est également invalide ou âgé de plus de 65 ans.
      N’hésitez pas à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer si vous pouvez prétendre à des aides, ou à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert pour toutes vos démarches.

  • Kuntz Jean-Michel

    Bonjour
    Ma fille a18ans elle va être apprentie le 1er septembre, je touche l’asi donc je voudrais savoir si j’ai encore le droit a cette allocation merci.

    • Gabrielle Duchemin

      Bonjour,
      Pour percevoir l’ASI, vos revenus ne doivent pas dépasser 846,98 € par mois. Si votre fille est à votre charge, ses revenus seront à prendre en compte dans le calcul de vos ressources.
      Ainsi, si vous dépassez le plafond indiqué pour cette aide, vous ne pourrez plus en bénéficier.
      N’hésitez pas à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer si vous pouvez prétendre à des aides, ou à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert pour toutes vos démarches.

  • Claudette COURTY

    Bonjour
    Mon mari 68 ans a la retraite est atteind de la maladie a corps de Lewy ( c est a dire a la fois parkinson et alzheimer ) il est en lit médicalisé a la maison il n est plus du tout autonome on le leve sur son fauteul coquille a pousser trois heure par jour ,il ne mange plus tout seul bien sur .peut il pretendre a cette carte d invalidite civile qui nous permettrez une reduction d impot sur le revenu et un abettement sur la taxe fonciere car nous sommes proprietaire de notre maison .si oui quels sont les baremes a ne pas depasser pour avoir ces abattement il n y a que lui qui touche une retraite de 3200 € par mois moi je n ai pas de retraite
    Merci pour votre reponse
    Tres cordialement
    Claudette COURTY

    • Cassandre de Mes Allocs

      Bonjour, la CMI invalidité est accordée sous condition d’état de santé et de perte d’autonomie plutôt que de ressources. Vous pourrez donc bénéficier des avantages fiscaux si votre époux perçoit la CMI. Afin d’aide dans sa perte d’autonomie, vous pouvez aussi effectuer une demande d’APA afin de percevoir une aide pour l’achat d’équipement adapté ou la rémunération d’une tierce personne. La demande d’APA à domicile s’effectue auprès des services de votre département.
      N’hésitez pas à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer à quelles aides vous pouvez prétendre, ou à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert.

  • Brenycarole

    J ai été en invalide et je suis à 100 % et je suis en retraite maintenant pour le dos et le cou j ai et te opéré du dos on m a fait une artrothes es ce que je peux bénéficier de la carte invalidité Merci

    • Cassandre de Mes Allocs

      Bonjour, s’il vous est reconnu une invalidité et une forte perte d’autonomie, vous pourrez en effet effectuer une demande de carte d’invalidité. La demande s’effectue auprès des services de votre département.
      N’hésitez pas à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer à quelles aides vous pouvez prétendre, ou à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert.


Consultez nos autres guides récents
Obtenir un prêt étudiant grâce au prêt personnel
Prêt étudiant
Divorce : Quelles conséquences pour celui qui le demande ?
Consequence du divorce
Prêt étudiant pour l'achat d'une voiture : conditions et démarches
Prêt étudiant
Refuser le divorce : quelles conséquences
Consequence du divorce
Que peut-on acheter avec un prêt étudiant ?
Prêt étudiant
Divorce : Quelles sont les conséquences financières ?
Consequence du divorce
Quelle association peut se porter garant pour un prêt étudiant ?
Conditions prêt étudiant
Comment trouver un garant pour un prêt étudiant ?
Conditions prêt étudiant
Adultère : quelles conséquences sur le divorce ?
Consequence du divorce

Explorez d’autres thématiques
Prêt étudiant : conditions, montant, démarches
Prêt étudiant
Tout savoir sur le divorce
Divorce
Qu'est-ce que la retraite ?
Ticket restaurant 2024 : conditions, montants, utilisations
Ticket restaurant
Ameli : aides, démarches, fonctionnement
Ameli
Smic 2024 : montant mensuel et horaire, net et brut
Aide alimentaire 2024 : aides, montants, démarches
Aide alimentaire
Assurance animaux : comment ça marche ?
Assurance animaux
Tout savoir sur l'assurance auto en 2024
Assurance auto
Ne passez plus à côté de vos aides.Simuler mes aides