APPEL GRATUIT
phone01 84 80 37 31
Simulez toutes vos aides en 2 min.

Tout savoir sur les aides à la santé !

Article rédigé par La Rédaction le 15 juin 2022 - 10 minutes de lecture

Les aides à la santé sont nombreuses. Voici notre tour d’horizon. 

Simulez vos aides à la santé en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

La Complémentaire santé solidaire (CSS) – ancienne CMU-C

La Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) est une protection complémentaire santé gratuite, accordée par votre caisse d’assurance maladie. Elle est attribuée selon des critères de résidence et de ressources, sur une période d’un an. Le renouvellement doit être demandé chaque année. Heureusement, Mes Allocs peut faire toutes les démarches à votre place !

La CMU-C ouvre droit aux avantages suivants :

  • Prise en charge du ticket modérateur (part des dépenses santé qui restent à la charge du patient après le remboursement de la sécurité sociale)
  • Prise en charge des participations forfaitaires (frais automatiques établis en fonction d’un forfait)
  • Prise en charge du forfait journalier en cas d’hospitalisation
  • Prise en charge des dépassements de tarifs (au-delà du ticket modérateur), dans la limite de plafonds, pour les lunettes, les prothèses dentaires et auditives et certains dispositifs médicaux (canne, déambulateur, etc.)
  • Tiers-payant
  • Réductions sur vos factures de gaz et d’électricité  

Si vous êtes jeune adulte (entre 18 et 24 ans), vous pouvez accéder de manière personnelle à la CMU-C, dès le début de sa prise d’indépendance, sans attendre de pouvoir justifier sa sortie du foyer fiscal de ses parents. La CSS permet dont la prise en charge l’ accès aux soins pour les foyers aux revenus modestes.

Conditions personnelles

Si vous êtes Français, vous devez résider en France de manière ininterrompue depuis plus de 3 mois. Vous pouvez cependant être exonéré de cette condition si vous êtes :

  • Affilié à un régime obligatoire de sécurité sociale compte tenu d’une activité professionnelle en France de plus de 3 mois
  • Inscrit dans un établissement français d’enseignement ou effectuant un stage en France dans le cadre d’accords de coopération ou inscrit à un stage de formation professionnelle d’une durée supérieure à 3 mois
  • Bénéficiaire de certaines prestations (prestations familiales, allocations aux personnes âgées, de logement, d’aide sociale, revenu de remplacement, allocation aux adultes handicapés, etc.).
  • Si vous avez fait du volontariat international à l’étranger, et que vous n’avez droit à aucun autre titre à l’assurance maladie 

Si vous êtes sans domicile stable, vous avez la possibilité d’élire résidence (adresse administrative) à un Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) ou d’une association agréée.

Conditions de ressources 

Vos ressources ne doivent dépasser certains plafonds, en fonction de la composition de votre foyer (nombre de personnes vivant avec vous). Les ressources prises en compte sont celles des 12 derniers mois précédant la demande de CMU-C. En ce qui concerne les revenus issus du capital (loyers que vous percevez, intérêts financiers et banquiers, dividendes d’actions) et soumis ainsi à l’impôt sur le revenu, seuls ceux de l’avant-dernière année civile précédant la demande seront pris en compte.

Exemple : si vous effectuez votre demande pendant l’année 2022, vos revenus de capitaux de l’année civile 2020 seront pris en compte. 

Si vous dépassez légèrement ces plafonds de ressources, vous pouvez sans doute bénéficier de l’Aide pour une Complémentaire Santé (ACS).

Simulez vos aides à la santé en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

L’ACS

L’aide pour une Complémentaire Santé (ACS) est une aide financière qui a pour but de vous aider à régler vos frais de complémentaire santé (votre mutuelle). Elle est attribuée sous conditions de résidence et de ressources. L’ACS ouvre droit à d’autres avantages (tiers-payant par exemple). Pour la demander, un dossier est à constituer auprès de la Caisse d’Allocation Familiales (formulaire et justificatifs). Elle n’est pas applicable à Mayotte. Une fois attribuée, l’ACS est accordée pour une durée d’un an. Il faut donc effectuer les démarches chaque année. Heureusement, Mes Allocs peut vous aider en faisant toutes vos démarches de A à Z !

Quels sont les remboursements proposés ? 

Les modalité de remboursement sont nombreuses…

L’ACS s’organise sous forme de contrats de niveaux graduels (A, B, C). Tous les contrats proposent au minimum :

  • Le remboursement complet du ticket modérateur (partie des dépenses santé qui restent à la charge du patient après le remboursement de l’assurance maladie)
  • L’exonération du forfait journalier à l’hôpital et en psychiatrie
  • La prise en charge de lunettes, prothèses dentaires, orthodontie et audioprothèses.

À cela s’ajoute un des trois contrats suivants :

  • Le contrat A : La prise en charge du dépassement d’honoraire en ce qui concerne l’optique et 125 % du tarif de la sécurité sociale pour les prothèses ;
  • Le contrat B : prise en charge de 100 € pour une paire de lunettes à verres simples et 200 € pour des verres complexes (verres progressifs par exemple) et 225 % du tarif de la sécurité sociale pour les prothèses dentaires ;
  • Le contrat C : prise en charge de 150 € pour une paire de lunettes à verres simples et 350 € pour des verres complexes, 300 % du tarif de la sécurité sociale pour les prothèses dentaires et 450 € pour les audioprothèses.

Nous vous expliquons tout dans le détail ici.

Conditions d’attribution

L’ACS prend en compte vos ressources. Ces-dernières ne doivent donc pas dépasser certains plafonds. Les ressources prises en compte sont celles des 12 derniers mois précédant la demande.

En ce qui concerne les revenus issus du capital (loyers que vous percevez, intérêts financiers et banquiers, dividendes d’actions) et qui sont soumis à l’impôt sur le revenu, seuls ceux procurés par l’avant-dernière année civile précédant la demande sont pris en compte.

Exemple : si vous effectuez votre demande en 2022, vos revenus procurés par des capitaux de 2020-2021 seront pris en compte.

Résidence en France si vous êtes français

Vous devez également résider en France de manière ininterrompue depuis plus de 3 mois. Ce délai est obligatoire, sauf si vous vous trouvez dans les situations suivantes :

  • Affilié à un régime obligatoire de sécurité sociale compte tenu d’une activité professionnelle en France de plus de 3 mois
  • Inscrit dans un établissement d’enseignement français ou effectuant un stage en France dans le cadre d’accords de coopération culturelle, technique et scientifique ou inscrit à un stage de formation professionnelle d’une durée supérieure à 3 mois
  • Bénéficiaire de certaines prestations (prestations familiales, allocations aux personnes âgées, de logement, d’aide sociale, revenu de remplacement, allocation aux adultes handicapés, etc.)
  • Ayant accompli un volontariat international à l’étranger et n’ayant droit à aucun autre titre à l’assurance maladie

Si vous êtes sans domicile fixe ou stable (SDF), vous pouvez élire résidence (adresse administrative) auprès d’un Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) ou d’une association agréée. 

Résidence en France si vous êtes étranger

Vous devez être en situation régulière au regard de la législation sur le séjour des étrangers sur le territoire français, et résider en France de manière ininterrompue depuis plus de 3 mois.

Simulez vos aides à la santé en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Toutefois, le délai de 3 mois n’est pas exigé si vous êtes dans l’une des situations suivantes :

  • Affilié à un régime obligatoire de sécurité sociale compte tenu d’une activité professionnelle en France de plus de 3 mois
  • Inscrit dans un établissement d’enseignement en France, ou effectuant un stage sur le territoire français dans le cadre d’accords de coopération ou inscrite à un stage de formation professionnelle d’une durée supérieure à 3 mois
  • Bénéficiaire de certaines prestations (prestations familiales, allocations aux personnes âgées, de logement, d’aide sociale, revenu de remplacement, allocation aux adultes handicapés, etc.)
  • Demandeur d’asile ou du statut de réfugié
  • Admis au titre de l’asile ou reconnu réfugié
  • Ayant accompli un volontariat international à l’étranger et n’ayant droit à aucun autre titre à l’assurance maladie.

Si vous êtes en situation irrégulière, vous pouvez demander à bénéficier de l’aide médical d’État (AME).

L’ASI

L’Allocation Supplémentaire d’Invalidité vous est destinée si vous souffrez d’invalidité et que vous êtes âgé de moins de 62 ans (au-delà, vous pouvez percevoir l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées).

L’ASI est une prestation mensuelle qui vous est accordée si vous êtes invalide et que vous disposez de faibles ressources. Elle est versée par la sécurité sociale ou la MSA (Mutuelle Sociale Agricole) si vous dépendez du régime agricole. Elle vient compléter vos revenus mensuels.

Conditions

Vous devez être atteint d’une invalidité générale qui réduit votre capacité de travail ou de gain (comprenez de revenus potentiels) d’au moins deux tiers.

Âge

Il n’y a pas d’âge minimum pour percevoir l’ASI, mais dès que vous atteignez l’âge minimum pour percevoir l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA), à savoir 62 ans, vous ne pouvez plus prétendre à l’ASI.

Pension versée par la sécurité sociale

Vous devez bénéficier d’au moins une de ces pensions suivantes pour bénéficier de l’ASI :

  • Pension d’invalidité
  • Pension de réversion (versée en cas de décès de votre conjoint ou parent restant, si ce-dernier était fonctionnaire)
  • Pension d’invalidité de veuf ou veuve
  • Pension de retraite anticipée pour handicap, longue carrière ou pénibilité (conditions de travail pénibles).

Ressources

Les plafonds de ressources annuelles sont les suivants :

Situation familiale Ressources annuelles Ressources mensuelles
Vous vivez seul 8 679,01 € 723,25 €
Vous vivez en couple 15 201,92 € 1 425,20 €

Simulez vos aides à la santé en 2 min. Gratuit.
Simulation gratuite

Montants

Pour un couple marié, pacsé ou en union libre, si une seule personne perçoit l’ASI :

Ressources annuelles du couple Montant annuel de l’ASI
Moins de 908,00 € 517,20 €
Entre 908,00 € € et 1 425,20 € Différence entre 1 425,20 €  et le montant mensuel des ressources
Plus de 1 425,20 € Pas d’allocation

Demande

Vous devez monter un dossier à destination de la Caisse d’Allocations Familiales. Nous nous occupons de toutes les démarches à votre place !

L’APA

L’APA vous aide si vous êtes en situation de perte d’autonomie.

Si vous êtes en situation de perte d’autonomie, et que vous êtes âgé de moins de 60 ans, vous pouvez percevoir l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA). Cette aide sociale a pour but de pallier vos dépenses nécessaires pour que vous puissiez rester à votre domicile (on parle alors d’« APA à domicile »), ou bien de payer une partie du tarif dépendance de votre établissement médico-social (notamment Ehpad) dans lequel vous êtes hébergé. Vous pouvez aussi en bénéficier si vous êtes en situation de handicap.

Votre perte d’autonomie doit se situer entre le GIR 1 et GIR 4 sur la grille Aggir, 1 étant la perte d’autonomie la plus forte, et 6 étant la perte d’autonomie la plus faible. 

Son montant s’échelonne de  705,13 € pour un GIR 4 à  1 807,89 € pour un GIR 1.

Plus d’information sur l’APA ici.


Notre équipe rédactionnelle est constamment à la recherche des dernieres actualités, mises à jours et réformes au sujet des aides financières en France.
Voir notre ligne éditoriale ici.

Autres questions fréquentes
La Rédaction
Chaque jour, Mes Allocs, le 1er expert en aides financières 100% en ligne publie des guides pour vous orienter sur les aides financières.


Posez votre question à un expert


Vos questions
  • Madeleine LE GUEN

    Bonjour, AGée de bientôt 70 ans et souffrant de plusieurs pathologies, j’aimerais savoir si je suis en invalidité et le taux pour faire une demande de carte pour un stationnement plus facile.Serait-il nécessaire de prendre un rdv pour faire le point avec vos services.
    Merci bien et bonne journée.

    • Cassandre de Mes Allocs

      Bonjour, le taux d’incapacité dont vous pouvez disposer est déterminé par votre MDPH sur présentation d’un dossier médical. C’est aussi après d’elle qu’il faut adresser la demande de carte de stationnement, qui pourra vous être accordé si votre taux est d’au moins 80%.
      N’hésitez pas à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer à quelles aides vous pouvez prétendre, ou à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert.

  • didier lefèvre

    Bonjour, j’ai une question a poser au sujet de la carte d’invalidité

    je suis Malentendant , et j’ai une polyneuropathie au jambes a cause de mon diabète.

    je voulais savoir si éventuellement je peu obtenir des infos sur ce sujet

    Je vous remercie .

    Cordialement

    Didier Lefèvre

    • Cassandre de Mes Allocs

      Bonjour, la carte d’invalidité peut vous être accordée par votre MDPH s’il vous est reconnu un taux d’incapacité d’au moins 80 %. Il vous faut pour cela remplir le formulaire nécessaire et l’accompagner des certificats médicaux qui prouvent votre état de santé.
      N’hésitez pas à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer à quelles aides vous pouvez prétendre, ou à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert.

  • nathalie astorga

    bonjour
    Ma maman qui a 88 ans est GIR 1 peut elle bénéficier d’une carte d’invalidité et si oui comment faut il procéder pour l’obtenir

    merci de votre réponse
    cordialement
    Nathalie astorga

    • Cassandre de Mes Allocs

      Bonjour, si votre mère bénéficie de l’APA, elle peut en effet effectuer une demande et obtenir une carte d’invalidité. La demande s’effectue auprès des services départementaux, de façon similaire à la demande d’APA.
      N’hésitez pas à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer à quelles aides vous pouvez prétendre, ou à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert.

  • BRACONNIER PASCAL

    Bonjour je suis invalide catégorie 2 ai-je droit à quelques choses merci cdt

    • Cassandre de Mes Allocs

      Bonjour, vous pouvez éventuellement être éligible à l‘AAH, selon vos ressources et celles de votre conjoint. Votre pension d’invalidité sera déduite du montant que vous pourriez percevoir.
      N’hésitez pas à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer à quelles aides vous pouvez prétendre, ou à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert.

  • Cassandre de Mes Allocs

    Bonjour, vous pourrez bénéficier d’une CMI si votre MDPH vous reconnait un taux d’incapacité d’au moins 80%.
    N’hésitez pas à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer à quelles aides vous pouvez prétendre, ou à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert.

  • Cassandre de Mes Allocs

    Bonjour, vous pouvez effectuer une demande et optenir une carte d’invalidité par plusieurs moyens : si vous percevez déjà l’AAH avec un taux à 80 %, auquel cas vous pouvez effecter votre demande. Vous pouvez aussi demander à votre MDPH une reconnaissance de votre taux d’incapacité en parallèle d’une demande de CMI. Sinon vous avez la possibilité de demander la CMI si vous percevez l’APA, ou lors d’une demande d’APA.
    N’hésitez pas à utiliser notre simulateur gratuit pour déterminer à quelles aides vous pouvez prétendre, ou à souscrire à notre service d’accompagnement administratif pour bénéficier de l’aide d’un expert.


Consultez nos autres guides récents
La retraite complémentaire Agirc-Arrco
Retraite
La pension de réversion des régimes de retraite
Retraite
La retraite pour la fonction publique
Retraite
Qu'est-ce que la retraite progressive ?
Retraite
La retraite pour les agents de la SNCF
Retraite
Comment fonctionne la retraite par points ?
Retraite
Pole Emploi : actualisation octobre 2022
actualisation pole emploi date
Pole emploi : actualisation novembre 2022
actualisation pole emploi date
Pole Emploi : actualisation décembre 2022
actualisation pole emploi date

Explorez d’autres thématiques
Tout savoir sur le Contrat d'Engagement Jeune
Tout savoir sur l'aide aux familles
Aide aux familles
Congé sabbatique : définition, durée, conditions
congé sabbatique
Assurance habitation : conditions, prix, couverture
Assurance habitation
Comment obtenir une prime vélo électrique ?
prime velo electrique
Découvrez quelles sont vos aides pour demenagement !
aide pour demenagement
Ne passez plus à côté de vos aides. Simuler mes aides